Parcours papier – Paris Design Week – II

SO KUBOTA : le washi de Sekishu

L’atelier Sekishu Washi Kubota est situé à l’ouest de la préfecture de Shimané, à 300 m de la mer, ce qui est assez rare pour un atelier de fabrication de papier, en général plutôt situés dans les montagnes. Autre particularité, on y fabrique le papier Kozo en utilisant la partie la plus verte de l’écorce de mûrier, ce qui lui confère une solidité particulière. La technique de fabrication du washi de Sekishu, vieille de plus de 1 300 ans, a été  inscrite par l’UNESCO à la « Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité ».

So Kubota, nous a présenté la processus de fabrication de papier et animé un atelier de suminagashi, papiers marbrés japonais. Les encres utilisées pour cet atelier sont étudiées pour faciliter au maximum le procédé. Pas besoin de corps gras, juste de l’eau et de l’encre. Elles ont aussi l’avantage d’offrir un résultat aux couleurs très vives.

Sekishu-Washi-Kubota, espace-densan

Des papiers de So Kubota sont présentés à l’espace Densan,
notamment de magnifiques suminagashis contemporains.Sekishu-Washi-Kubota, espace-densan

Il fabrique également d’étonnants papiers
aux motifs phosphorescents, ou réalisés en watermarks.
Sekishu-Washi-Kubota, espace-densan

L’atelier Sekishu Washi Kubota fabrique également
des articles de papeterie.Sekishu-Washi-Kubota, espace-densan, reliure-japonaise

Nous avons pu assister à un atelier
de reliure japonaise traditionnelle,
dont voici quelques photos de gestes et détails :
Sekishu-Washi-Kubota, espace-densan Sekishu-Washi-Kubota, espace-densan
Mon premier cours de reliure, donné par un japonais,
de quoi apprendre d’importantes subtilités !

Pas de commentaires

Commentaires fermés