Ma première / dernière reliure

6 Views 0 Comment
reliure-art, reliure-creation, bookbinding, reliure-papier, paper-bookbinding, julie-auzillon, reliure-a-la-francaise, reliure-cinq-ficelle, reliure-passee-en-carton
reliure-art, reliure-creation, bookbinding, reliure-papier, paper-bookbinding, julie-auzillon, reliure-a-la-francaise, reliure-cinq-ficelle, reliure-passee-en-carton
reliure-art, reliure-creation, bookbinding, reliure-papier, paper-bookbinding, julie-auzillon, reliure-a-la-francaise, reliure-cinq-ficelle, reliure-passee-en-carton
reliure-art, reliure-creation, bookbinding, reliure-papier, paper-bookbinding, julie-auzillon, reliure-a-la-francaise, reliure-cinq-ficelle, reliure-passee-en-carton
reliure-art, reliure-creation, bookbinding, reliure-papier, paper-bookbinding, julie-auzillon, reliure-a-la-francaise, reliure-cinq-ficelle, reliure-passee-en-carton
reliure-art, reliure-creation, bookbinding, reliure-papier, paper-bookbinding, julie-auzillon, reliure-a-la-francaise, reliure-cinq-ficelle, reliure-passee-en-carton

J’ai découvert la reliure lors de mes études à l’École Estienne. Une prestigieuse école d’art, à l’origine spécialisée dans les arts du livre. C’est en m’initiant aux différents ateliers de l’école, que la reliure de création m’est apparue comme le mélange parfait de technique et de créativité qu’il me fallait.

Il suffisait d’apprendre les techniques de base, pour tout recréer, infiniment.

Créer de nouvelles façons de relier est dès lors devenu ma passion. Elle m’a été transmise par Odile Douet, qui a été l’un de mes professeurs. Depuis c’est ce que je fais quotidiennement, influencée par des relieurs comme Sün Evrard.

Cette reliure « à la française », en cuir décoré, est celle que j’ai présenté pour mon diplôme, en 2003. C’est à la fois ma première et ma dernière structure traditionnelle. Si j’avais beaucoup de plaisir à réaliser ces gestes ancestraux, dès la sortie de l’école, je me suis dirigée vers des structures novatrices, puis peu à peu, j’ai créé les miennes.

Si ce travail paraît bien loin de ce que je réalise aujourd’hui, on peut y voir quelques signes annonciateur de la démarche actuelle, comme le travail graphique (coloration de la matière) et quelques « bizarreries » techniques (rabat de gouttière, cuir à soulever). Je la regarde toujours avec plaisir et une certaine fierté d’avoir réalisé cela après seulement deux ans d’apprentissage.

0 Comments

Leave a Comment