Reliure contemporaine de l’ouvrage de Anna de Noailles, “Les Jardins” : Poèmes de la comtesse de Noailles illustrés et ornés, par Jean Berque, typographie de Philippe Gonin, pour leurs amis.
Les Frères Gonin, Paris, 1935. 
In-4; 19,5 x 30 cm. 
Ce livre a été tiré à cent cinquante exemplaires, numérotés et signés. Exemplaire d’artiste, “rehaussé de ma main” comme le précise une annotation manuscrite de Jean Berque suivie de sa signature.

fine-binding

Cet ouvrage inaugure une nouvelle ligne de reliures, avec son décor alliant cuir peint et impression d’une héliogravure offrant d’infinies possibilités graphiques, sublimé par ses tranches finement dorées.

L’héliogravure, un procédé oublié

L’héliogravure est un procédé du XIXe siècle permettant le transfert d’une image photographique sur une plaque de cuivre, pour produire une image aux dégradés de gris subtils, ou aux noirs profonds, à partir d’une matrice gravée.
Traditionnellement reproduite sur papier, elle est ici imprimée sur cuir, par la maître d’art Fanny Boucher (heliog.com), offrant au tirage le sens du toucher.
Les encres utilisées étant à base de pigments naturels et d’huile, l’héliogravure est l’un des procédés de reproduction d’images photographiques les plus stables.
Un fragment de la matrice originale en cuivre encrée et laquée est joint à la reliure, devenant objet d’art et conférant au décor de cette reliure son unicité.

La reliure

Reliure à tiges en veau naturel peint à l’encre en nuances de vert, d’où se détachent des formes évoquant le végétal imprimées en héliogravure par Fanny Boucher, tiges de titane vertes assorties ; décor se poursuivant sur les doublures bords à bords, gardes volantes en papier vietnamien écru rayé d’encre blanche ; titrage en long sur le dos, au film or rose ; tranches dorées sur témoins à l’or blanc par Jean-Luc Bongrain ;  chemise rigide décorée et titrée sur le dos, étui ; fragment original de la matrice de l’héliogravure, encrée et laquée, en chemise séparée ; titrage de Geneviève Quarré de Boiry.

Reliure réalisée en 2021, pour la collection de la bibliothèque Carnégie, à Reims.

L’ouvrage

Cet ouvrage constitue le 16e ouvrage illustré par l’artiste rémois Jean Berque (1896-1954). Les thèmes représentés consistent essentiellement en des paysages et natures mortes de fleurs, en référence aux poèmes d’Anna de Noailles. Les fins traits et aplats de couleur retranscrivent avec poésie la nostalgie de ce recueil.